Dimanche 10 octobre, découvrons nos amis!

Imprimer

30247B3B-782A-49DC-AB6A-66289E891A88.jpegAime ton prochain comme toi-même…. L’histoire du bon Samaritain est bien connue (encore qu’on peut se demander si les parents des jeunes enfants d’aujourd’hui la connaissent vraiment cette fameuse histoire). On résume: des brigands s’en prennent à un voyageur et le laissent assomé au bord de la route. Passent des gens, des braves gens, des gens bien sous tous rapports, qui ignorent le malheureux. Survient un Samaritain, qu’on présente dans l’Evangile comme le ressortissant d’une éthnie mal vue (le Christ). Il s’arrête, prend soin du cabossé (nous), le dépose dans une auberge et paie pour qu’il se retape.

Qui est notre prochain? Qui sont nos amis? Où sont-ils? Éternelle question. 

Question tout de même à propos de nos proches prochains… qui sont les baptisés catholiques, notés dans les registres de notre paroisse de Compesières? Ils sont  au nombre de 1200 environ.

Environ, car la mise à jour de ce fichier n’est plus aussi automatique depuis quelques années. L’office genevois de la population ne signale plus les changements d’adresses aux Églises, pour des raisons de protection des données. Sans mise à jour, ce fichier se détériore. 

Pourquoi c’est important?

Cette affaire de registre, apparemment administrative, soulève quelques questions… pas simples… sur l’identité chrétienne, sur le baptême * en tant que rite d’adhésion au Christ et(ou) au christianisme, sur l’appartenance nécessaire (?) des baptisés à une communauté, une paroisse, une tradition, une confession, sur le partage d’un credo proclamé, sur des actes, une éthique, des choix radicaux…  

Ce dimanche 10 octobre, après la messe de 10h, un apéro rassemblera à la salle Saint-Sylvestre celles et ceux que ces questions interpellent. Et nous commencerons modestement à donner vie à cette liste des baptisés de notre paroisse. Toute bonne idée est bienvenue. 

Dernière question: une association peut-t-elle exister sans connaître ni entretenir sa liste de membres actifs, passifs, sympathisants?… 

À dimanche!

 

* A propos du baptême, on lira sur le site de l’Eglise catholique de Genève une intéressante interview de l’abbé Thierry Schelling, abbé modérateur aux Eaux-Vives. Selon l’Institut suisse de sociologie pastorale (SPI), durant les 20­ dernières années, le nombre de baptêmes catholiques a diminué d’un tiers.

Les commentaires sont fermés.