La paroisse échappe à la fusion

Imprimer

BB889FAD-BDBC-433F-871C-1AA1EE30D64E.jpegBonne nouvelle, l’assemblée générale extraordinaire de la paroisse de Compesières a, ce 29 novembre, élu cinq nouveaux membres à son Conseil, lui permettant ainsi de quitter son statut intérimaire. Autre bonne nouvelle, le projet de reconstruire l’orgue de 1922 pour donner à Compesières « un des plus beaux instruments romantiques de la région», aux dires de son initiatrices Claire Haugrel, semble sorti de l’ornière. 

162C935A-6E74-41FF-A0F9-617BB87486EA.jpegÉlus à mains levées sans opposition et par acclamations,  les cinq nouveaux sont: Gisèle Gaud, Pierrette Sapey, Véronique Crettenand, Christophe Cortiglia et Bernard Blondin. Ils viendront apporter leurs compétences aux deux autres membres élus le 13 juin, Jérôme Dusonchet et votre serviteur, JF Mabut. André Crettenand, ancien président, et Pierre Thabuis, vice-président et trésorier, se sont mis à disposition du comité pour boucler l’année 2021 et transmettre leurs connaissances et savoir-faire à leurs successeurs. 

Cette heureuse élection a réjoui l’abbé Elie Maomou, prêtre administrateur de l’Unité pastorale Carouge, Salève, Acacias. Il a redit la nécessité pour Compesières, la plus petite paroisse de l’UP - 1200 baptisés sur 18’000 -, et de ses quatre consœurs de rajeunir les troupes. Il a assuré les trente personnes présentes de sa confiance. Profitant d’une intervention, il a rappelé qu’en effet la paroisse de Compesières devait désigner un.e représentant.e au Conseil pastoral de l’Unité pastorale et que tout le monde devait désormais travailler pour l’UP. 

Orgue 21

D2A1A568-2E36-4E5C-97F4-D2891F0D346A.jpegQuant au projet de l’orgue, le feu vert conditionné de l’assemblée générales extraordinaire du 9 mars dernier est devenu un feu orange ces derniers mois. Si les promesses de soutien financier de grands sponsors sont acquises, d’autres points doivent encore être clarifiés.  

Le comité de l’association orgue 21 a finalement accepté d’étudier l’avant-projet de Convention de partenariat remise le 25 octobre par la paroisse. « Dans une version que j’ai réécrite et qui doit encore être étudiée par le comité», a dit la directrice des Musicales de Compesières. Elle a aussi indiqué que l’association orgue 21 allait modifier l’article 18 de ses statuts, qui prévoit la dissolution de l’association au lendemain de l’inauguration de l’orgue, laissant la paroisse seule responsable de l’exploitation de l’instrument.

Quelques personnes ont à nouveau émis des doute sur la nécessité de reconstruire les orgues de Compesières et sur la dimension jugée excessive du projet. A noté que l’installation de deux positifs dans le choeur de l’église, de part et d’autre du vitrail de la vierge, n’a pas été abordée. Sinon pour dire que l’érection de gabarits était coûteuse et n’avait pas pu être engagée par l’association cet automne. 

Pour lever tous les doutes et toutes les réserves, l’assemblée a accepté d’entrer en matière sur un projet de délibération qui dresse la liste des obstacles encore à franchir. Le nouveau Conseil aura donc la tâche d’étudier ce projet de délibération et, parallèlement, d’établir avec le comité de l’orgue 21 un accord de collaboration afin de donner toutes ses chances au projet de voir le jour et au nouvel instrument d’être exploité durablement. 

Si tout va bien donc, il appartiendra à l’assemblée générale ordinaire de la paroisse du juin 2022 de donner son feu vert définitif. Le nouvel instrument devrait ainsi pouvoir être inauguré en 2025. 

On peut télécharger ici le diaporama qui a structuré l’ordre du jour de cette assemblée.  

Les commentaires sont fermés.